Cameroun – Programme d’investissement du projet de développement des capitales régionales Bafoussam-Garoua-Bertoua

Métiers
Lieu

Cameroun - Bafoussam-Garoua-Bertoua

Mandant

Ministère de l'Habitat et du Développement Urbain

Mission

Elaboration de programmes d'investissement

Date d'étude

2013 - en cours

Financement

Agence Française de Développement (AFD), programme C2D II

Télécharger la fiche projet

La mission confiée au groupement URBAPLAN-ERA-URBACONSULTING a consisté dans un premier temps à dresser un diagnostic de l’état des infrastructures, des services urbains et de l’économie locale des trois principales capitales régionales Bafoussam (Région Ouest), Garoua (Région Nord) et Bertoua (Région Est) afin d’en dégager les grandes orientations de leur développement en accord avec leurs croissances démographiques et leurs modes d’extension spatiale.

Ces orientations ont été débattues au sein de Comités Locaux de Concertation Communale (CLCC) regroupant une cinquantaine de personnes parmi les autorités locales, les acteurs économiques et des représentants de la société civile. Il s’en dégage des priorités portant sur 4 composantes: amélioration des infrastructures structurantes (principalement voirie et drainage), amélioration de l’accès aux services de base (eau potable, toilettes publiques, collecte et traitement des déchets), modernisation des équipements marchands (marchés, gares routières, abattoirs, plateforme de transformation et de commercialisation des produits agricoles), amélioration du cadre de vie (embellissement, jardin public, aire des jeux et de détente).

Les priorités sont regroupées dans une tranche ferme (portant sur 40 Mds Fcfa répartis sur les 3 villes) et deux tranches optionnelles, l’une financée sur prêt pour un montant au moins équivalent et une seconde par d’autres bailleurs.

La tranche ferme a été proposée par nos soins pour arriver à un programme équilibré permettant aux Communautés urbaines de dégager suffisamment de ressources propres pour assurer l’entretien des équipements réalisés. Les CLCC ont été amenés à se prononcer sur les composantes prioritaires qu’ils souhaitent inscrire dans les tranches optionnelles 1 et 2.

A partir de cette priorisation, l’étude consiste à produire des avant-projets sommaires (avec esquisse et perspective pour les bâtiments) sur chaque projet retenu pour un montant total d’investissement de 120 Mds Fcfa. En parallèle, un des volets de l’étude concerne la constitution de cellules locales de maîtrise d’ouvrage capables de mettre en oeuvre les programmes d’investissement; cela passe par du renforcement de capacités et des soutiens extérieurs dégressifs en fonction de l’autonomisation des cellules et de l’avancement de la mise en oeuvre des projets.